Accueil Année de  L'EUCHARISTIE

           


Accueil Présentation Eucharistie du Dimanche Carême 2009 Année de  L'EUCHARISTIE Archives Prières Soeur Faustine Témoignages Page d'édification Textes Livre d'or Plan et titres Mes  liens

 

 

 

L’Eucharistie, "mystère de lumière" dans ce millénaire.

 

Ouverture de l’Année de l’Eucharistie.

Des chapelles de l’adoration eucharistique accessibles à toute heure.


 

 

Ouverture de l’Année de l’Eucharistie.  

 



CITE DU VATICAN, Dimanche 17 octobre 2004

 – L’Eucharistie est un "mystère de lumière"

dans ce millénaire "bouleversé et humilié par la violence, par le terrorisme, et par la guerre", souligne Jean-Paul II en s’adressant aux fidèles mexicains de Guadalajara, depuis Rome à l’occasion de l’ouverture de l’Année de l’Eucharistie.

Le pape a adressé le discours suivant aux fidèles rassemblés au Mexique, à Guadalajara, en espagnol, depuis la basilique Saint-Pierre, à l’issue de la célébration eucharistique qu’il présidait pour l’ouverture de l’Année de l’Eucharistie, et de l’adoration du Saint-Sacrement qui a suivi cette messe célébrée par le cardinal Secrétaire d’Etat Angelo Sodano.

"Le point de rencontre a dit Jean-Paul II, est Jésus lui-même,

réellement présent dans la Très Sainte Eucharistie,

avec son mystère de mort et de résurrection,

dans lequel s’unissent le ciel et la terre et se rencontrent des peuples et des cultures différentes" (Ep 2, 14).

A propos du thème du congrès eucharistique international mexicain, le pape ajoutait : "L’Eucharistie lumière et vie du nouveau millénaire" : le thème du congrès nous invite à considérer le mystère eucharistique non seulement en lui-même mais aussi en relation avec les problèmes de notre temps".

"Mystère de lumière, s’exclamait le pape. C’est de lumière qu’a besoin le cœur de l’homme, appesanti par le péché, souvent désorienté et fatigué, éprouvé par des souffrances en tout genre. C’est de lumière qu’a besoin le monde, dans la difficile recherche d’une paix qui apparaît lointaine, au début d’un millénaire bouleversé et humilié par la violence, par le terrorisme, et par la guerre.

"L’Eucharistie est lumière !" répétait le pape. "Dans la Parole de Dieu, constamment proclamée dans le pain et dans le vin devenus le Corps et le Sang du Christ, c’est Lui, le Seigneur ressuscité, qui ouvre l’esprit et le cœur,

et se fait reconnaître, comme par les disciples d’Emmaüs, à la "fraction du pain".

 ( Lc 24,25). Dans ce geste convivial, nous revivons le sacrifice de la Croix, nous faisons l’expérience de l’amour infini de Dieu, nous nous sentons appelés à répandre la lumière du Christ entre les hommes et les femmes de notre temps".

Jean-Paul II expliquait en ces termes le second aspect du thème du congrès du Mexique : "Mystère de vie ! Quelle aspiration plus grande que celle de la vie ?

Et pourtant, sur cette aspiration humaine universelle s’allongent des ombres menaçantes :

- l’ombre d’une culture qui nie le respect de la vie à chacune de ses étapes ;   

- l’ombre d’une indifférence qui livre des personnes innombrables à un destin de  

  faim et de sous-développement ;

- l’ombre d’une recherche scientifique, mise parfois au service de l’égoïsme du 

  plus fort".

"Chers frères et sœurs, nous devons nous sentir interpellés par les besoins de tant de nos frères. Nous ne pouvons pas fermer notre cœur à leurs appels à l’aide. Nous ne pouvons pas non plus oublier que "l’homme ne vit pas seulement de pain".  ( Mt 4,4). Nous avons besoin du "pain vivant descendu du ciel" (Jn 6, 51). Jésus est ce pain. Nous nourrir de lui signifie accueillir la vie même de Dieu (Jn 10,10), nous mettre à l’école de la logique de l’amour et du partage".

"J’ai voulu, expliquait le pape, que cette année soit particulièrement dédiée à l’Eucharistie. En réalité, tous les jours, et spécialement le Dimanche, jour de la résurrection du Christ, l’Eglise vit de ce mystère. Mais la communauté chrétienne est invitée en cette Année de l’Eucharistie, à prendre une plus vive conscience par une célébration plus sentie, par une adoration prolongée et fervente, avec un plus grand engagement à la fraternité et au service des laissés pour compte. L’Eucharistie est source et épiphanie de communion. Elle est principe et projet de mission (cf. Mane nobiscum Domine, ch. III e IV)".

"Sur les pas de Marie, "femme eucharistique" (Ecclesia de Eucharistia, ch. VI), que la communauté chrétienne vive donc de ce mystère !

Fort du "pain de la vie éternelle", qu’elle devienne présence de lumière et de vie, ferment d’évangélisation et de solidarité !".

"Mane nobiscum, Domine! Comme les deux disciples de l’Evangile,

nous t’implorons, Seigneur Jésus : reste avec nous !",

concluait le pape qui achevait son message par une prière.


 Information reçu de :  ZENIT.

 

 

Des chapelles de l’adoration eucharistique

accessibles à toute heure.

 



CITE DU VATICAN, Jeudi 14 octobre 2004

 - Des chapelles de l’adoration eucharistique accessibles à toute heure :

une suggestion pour l’Année de l’Eucharistie.

La congrégation romaine pour le Culte divin et la Discipline des sacrements publie aujourd’hui en italien un document intitulé "Année de l'Eucharistie, suggestions et propositions", en réponse à la demande de Jean-Paul II dans sa Lettre apostolique "Mane nobiscum Domine", en date du 7 octobre dernier, fête de Notre-dame du Rosaire.

Le document compte 35 pages et cinq chapitres. Il ne vise pas à être "exhaustif", mais à offrir des "suggestions pratiques" pour vivre pleinement cette "Année de l'Eucharistie".

"Le pape a laissé l'initiative aux Eglises locales pour l'organisation de cette année tout en demandant à la congrégation de leur offrir suggestions et propositions pratiques, tant à l'usage des évêques et autres agents pastoraux appelés à animer ce cycle à tous les niveaux", rappelle le document.

La congrégation propose des suggestions aux conférences épiscopales, aux diocèses et aux paroisses : la préparation d’événements et de documents, "de manière à favoriser la méditation des prêtres et des fidèles sur les aspects doctrinaux et pastoraux spécifiques, y compris le manque de prêtres, la baisse de la pratique dominicale, l’abandon du culte eucharistique, ou bien l'organisation de congrès eucharistiques locaux, avec la participation des universités et des séminaires catholiques.

A noter que cette Année s’adresse tout particulièrement aux personnes qui sont empêchés par leur situation personnelle de s’approcher de la communion eucharistique : le document recommande de prévoir pour elles un accompagnement spirituel spécifique.

Du point de vue du culte, le document recommande de bien connaître les instructions du Missel romain, la liturgie des heures, l'encyclique "Ecclesia de Eucharistia" et l'instruction "Redemptoris sacramentum".

En paroisse, il s’agira de favoriser les "adorations perpétuelles" du Saint-Sacrement dans des églises et des chapelles " accessibles à toute heure".

Une adoration pour les jeunes pourra être proposée en proximité du Dimanche des Rameaux, et des rencontres diocésaines eucharistiques à Pâques pour les jeunes dans le cadre de la préparation de la Journée mondiale de la jeunesse de Cologne prévue pour août 2005.

Pour les enfants, la congrégation recommande un soin tout particulier dans la préparation à la Première communion, et de la communion pour les malades, les moribonds, et le viatique.

Toujours du point de vue du culte eucharistique, il est recommandé de "développer ou constituer des groupes liturgiques paroissiaux", et de veiller tout particulièrement à la qualité du chant liturgique.

Le document rappelle aussi l'invitation du pape à faire en sorte que la Messe du dimanche reprenne sa place centrale dans la vie des paroisses.

Il est rappelé que les prêtres ont la charge d’éduquer les paroissiens "à être à l'église", à savoir comment se comporter dans une église, les gestes à accomplir en y entrant, comme la génuflexion, et de favoriser un climat de recueillement et le silence. C’est aussi aux prêtres de remettre en valeur l'échange du signe de la paix entre les fidèles avant la communion.

Chaque paroisse est invitée à diffuser ainsi le culte eucharistique, la prière personnelle et communautaire devant le Saint-Sacrement, l'adoration et la bénédiction eucharistique.

Dans les monastères, les communautés et les instituts religieux, il suggère des moments de réflexion sur la qualité de la Messe communautaire, la fidélité aux normes liturgiques et à la dévotion liturgique personnelle, recommandant d’envisager une augmentation des heures d'adoration.

Pour les fidèles, le document préconise également la mise en place d’un oratoire dans les églises et de favoriser l'accueil des pèlerins dans les sanctuaires.

Au niveau diocésain, le document encourage également une meilleure connaissance des saints et saintes locales et qui se sont distingués pour leur attachement à l'Eucharistie, ou la redécouverte du "patrimoine artistique diocésain se référant à l'Eucharistie".

Pour ce qui est des media diocésains, la congrégation romaine recommande de traiter de thèmes eucharistiques dans les publications diocésaines, sur les sites Internet, les radio et les télévisions catholiques.

En conclusion, les auteurs affirment que le "bon résultat de l'Année de l'Eucharistie dépendra avant tout de la profondeur de la prière".

"Nous sommes tous invités, affirme la congrégation pour le Culte divin, à célébrer l'Eucharistie, à la recevoir et à l'adorer avec la foi des saints".

"Cette année spéciale, insiste le document, doit nous aider à :

 Rencontrer Jésus dans l'Eucharistie et à vivre de lui".


 Information reçu de :  ZENIT.
 


Louange  et  Gloire  à  Toi  Seigneur  Jésus.

Accueil ] Présentation ] Eucharistie du Dimanche ] Carême 2009 ] [ Année de  L'EUCHARISTIE ] Archives ] Prières ] Soeur Faustine ] Témoignages ] Page d'édification ] Textes ] Livre d'or ] Plan et titres ] Mes  liens ]   E-mail Félix G.D.: felixgd@wanadoo.fr

Web master du site :  Félix G.D.                                                                        
Dernière modification : 17 avril 2013.   

Rapport d'audience  E-Stat  au 31/12/12

Total depuis 4525 jours Nombre de visites : 24134