Accueil Remonter Dimanche de janvier 09

           


Accueil Noël   2008 Dimanches de decembre 08 Dimanche de janvier 09 Conversion de Saint-Paul Dimanche de février Dimanche de Mars 09 Dimanche de Avril Dimanche de Mai  09 Dimanche de Juin  09 Dimanche de Juillet 09 Dimanche de Aout Dimanche Septembre Dimanche de Novembre

 

 

 

Dimanche  de  l'Épiphanie du Seigneur.     

-

Baptême  du  Seigneur.     

-

2éme Dimanche ordinaire.     

 

 

 

Voici le temps du long désir: Dieu vient.

Dimanche  4  janvier  2009.

 

 

   Première  lecture

     Lecture du  livre de la Genèse   60,1-6.

 

 

Debout, Jérusalem ! Resplendis :

elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi.

Regarde : l'obscurité recouvre la terre, les ténèbres couvrent les peuples ;

mais sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire brille sur toi.

Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore.

 

Lève les yeux, regarde autour de toi : tous, ils se rassemblent, ils arrivent ;

tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras.

Alors tu verras, tu seras radieuse, ton coeur frémira et se dilatera.

Les trésors d'au-delà des mers afflueront vers toi avec les richesses des nations.

Des foules de chameaux t'envahiront, des dromadaires de Madiane et d'Épha.

Tous les gens de Saba viendront, apportant l'or et l'encens

et proclamant les louanges du Seigneur.

 

 

      

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

 Lecture de la  Lettre   aux Ephésiens 3,2-3.5-6.

 

Frères, vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu m'a donnée pour vous :

par révélation, il m'a fait connaître le mystère du Christ.

Ce mystère, il ne l'avait pas fait connaître aux hommes des générations passées,

comme il l'a révélé maintenant par l'Esprit à ses saints Apôtres et à ses prophètes.

Ce mystère, c'est que les païens sont associés au même héritage,

au même corps, au partage de la même promesse,

dans le Christ Jésus, par l'annonce de l'Évangile.

 

 

 

 

 

ÉVANGILE

Évangile de Jésus Christ selon

Saint  Matthieu 2,1-12. 

 

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand.

Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem

et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ?

Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

 

En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui.

Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël,

pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie.

Ils lui répondirent :

« A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :

Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. »

Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ;

puis il les envoya à Bethléem, en leur disant :

« Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »

 

Sur ces paroles du roi, ils partirent.

Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ;

elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.

Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.

En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ;

et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui.

Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents :

de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode,

ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

 

 

                                                  

 

 

 

 

 

Baptême  du  Seigneur.     

 

Voici le temps du long désir: Dieu vient.

Dimanche  11  janvier  2009.

 

 

   Première  lecture

     Lecture du  livre d'Isaïe 55,1-11.

 

 

 

 

Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau ! Même si vous n'avez pas d'argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent et sans rien payer.

Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi donc : mangez de bonnes choses, régalez-vous de viandes savoureuses !

Prêtez l'oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je ferai avec vous une Alliance éternelle, qui confirmera ma bienveillance envers David.

Lui, j'en ai fait un témoin pour les nations, un guide et un chef pour les peuples.

Et toi, tu appelleras une nation que tu ne connais pas, et une nation qui t'ignore accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause de Dieu, le Saint d'Israël, qui fait ta splendeur.

Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver. Invoquez-le tant qu'il est proche.

Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées !

Qu'il revienne vers le Seigneur qui aura pitié de lui, vers notre Dieu qui est riche en pardon.

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins, déclare le Seigneur.

Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus des vôtres, et mes pensées, au-dessus de vos pensées.

La pluie et la neige qui descendent des cieux n'y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l'avoir fécondée et l'avoir fait germer, pour donner la semence au semeur et le pain à celui qui mange ;

ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission.

      

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

 Lecture de la première lettre de saint Jean 5,1-9.

 

 

Tout homme qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est vraiment né de Dieu ;

tout homme qui aime le Père aime aussi celui qui est né de lui.

Nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses commandements.

Car l'amour de Dieu, c'est cela : garder ses commandements.

Ses commandements ne sont pas un fardeau,

puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde.

Et ce qui nous a fait vaincre le monde, c'est notre foi.

Qui donc est vainqueur du monde ?

N'est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

C'est lui, Jésus Christ, qui est venu par l'eau et par le sang : pas seulement l'eau, mais l'eau et le sang.

Et celui qui rend témoignage, c'est l'Esprit, car l'Esprit est la vérité.

Ils sont trois qui rendent témoignage,

l'Esprit, l'eau et le sang, et tous les trois se rejoignent en un seul témoignage.

Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, et le témoignage de Dieu, c'est celui qu'il rend à son Fils.

 

 

 

 

 

ÉVANGILE

 

Évangile de Jésus Christ selon

Saint  Marc 1,7-11.

 

 

Jean baptiste proclamait dans le désert:

« Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi.

Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds

pour défaire la courroie de ses sandales.

Moi, je vous ai baptisés dans l'eau ;

Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. »

 

Or, à cette époque, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,

et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain.

Au moment où il sortait de l'eau,

Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre sur lui

comme une colombe.

Du ciel une voix se fit entendre :

« C'est Toi mon Fils bien-aimé ;

en toi j'ai mis tout mon amour. »

 

 

 

 

Vous pouvez écouter les textes de la liturgie.

 

2éme Dimanche ordinaire.     

 

 

Dimanche  18  janvier  2009.

 

 

   Première  lecture

     Lecture du   Premier livre de Samuel 3,3-10.19.

 

 

 

Le jeune Samuel couchait dans le temple du Seigneur,

où se trouvait l'arche de Dieu.

Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! »

Il courut vers le prêtre Éli, et il dit :

« Tu m'as appelé, me voici. »

Éli répondit : « Je ne t'ai pas appelé. Retourne te coucher. »

L'enfant alla se coucher.

De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Et Samuel se leva.

Il alla auprès d'Éli, et il dit : « Tu m'as appelé, me voici. »

Éli répondit : « Je ne t'ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »

 

Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.

Une troisième fois, le Seigneur appela Samuel.

Celui-ci se leva. Il alla auprès d'Éli, et il dit :

« Tu m'as appelé, me voici. »

Alors Éli comprit que c'était le Seigneur qui appelait l'enfant,

et il lui dit : « Retourne te coucher, et si l'on t'appelle, tu diras :

'Parle, Seigneur, ton serviteur écoute. ' »

Samuel retourna se coucher.

Le Seigneur vint se placer près de lui et il appela comme les autres fois :

« Samuel ! Samuel ! » et Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. »

 

Samuel grandit.

Le Seigneur était avec lui, et aucune de ses paroles ne demeura sans effet.   

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

 Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

6,13-15.17-20.

 

 

Frères, notre corps n'est pas fait pour l'impureté, il est pour le Seigneur Jésus,

et le Seigneur  est pour le corps.

Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi, par sa puissance.

Ne le savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ?

Celui qui s'unit au Seigneur n'est plus qu'un seul Esprit avec Lui.

Fuyez l'impureté.

Tout les péchés que l'homme peut commette sont extérieur à son corps;

Mais l'impureté est un péché contre le corps lui même.

Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple de l'Esprit Saint, qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu;

Vous ne vous appartenez plus à vous même, car le Seigneur vous achetés très cher.

Rendez  gloire à Dieu dans votre corps.

 

 

 

 

 

ÉVANGILE

Évangile de Jésus Christ selon

Saint-Jean 1, 35-42

 

Cliquer pour écouter. 

 

 

 

Jean-Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.

Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit :

« Voici l'Agneau de Dieu. »

Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus.

Celui-ci se retourna, vit qu'ils le suivaient, et leur dit :

« Que cherchez-vous ? »

Ils lui répondirent :

« Rabbi (c'est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? »

Il leur dit : « Venez, et vous verrez. »

Ils l'accompagnèrent, ils virent où il demeurait,

et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était vers quatre heures du soir.

 

André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus.

Il trouve d'abord son frère Simon et lui dit :

« Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ).

André amena son frère à Jésus.

Jésus posa son regard sur lui et dit :

« Tu es Simon, fils de Jean ; tu t'appelleras Képha »

(ce qui veut dire : pierre).

 

 

 

 

Sur toute la terre est proclamée la Parole, et la Bonne

Nouvelle aux limites du monde.

 

 

 

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  

 

 

 

 

                             

 

 

 

 

 

Sur toute la terre est proclamée la Parole, et la Bonne

Nouvelle aux limites du monde.

 

 

 

 

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

 


Louange  et  Gloire  à  Toi  Seigneur  Jésus.

Accueil ] Remonter ] Présentation ] Eucharistie du Dimanche ] Carême 2009 ] Année de  L'EUCHARISTIE ] Archives ] Prières ] Soeur Faustine ] Témoignages ] Page d'édification ] Textes ] Livre d'or ] Plan et titres ] Mes  liens ]   E-mail Félix G.D.: felixgd@wanadoo.fr

Web master du site :  Félix G.D.                                                                        
Dernière modification : 17 avril 2013.   

Rapport d'audience  E-Stat  au 31/12/12

Total depuis 4525 jours Nombre de visites : 24134