Accueil Remonter Dimanche Septembre

           


Accueil Noël   2008 Dimanches de decembre 08 Dimanche de janvier 09 Conversion de Saint-Paul Dimanche de février Dimanche de Mars 09 Dimanche de Avril Dimanche de Mai  09 Dimanche de Juin  09 Dimanche de Juillet 09 Dimanche de Aout Dimanche Septembre Dimanche de Novembre

 

 

 

 

23ème Dimanche ordinaire.

24ème Dimanche ordinaire.

26ème Dimanche ordinaire.

 

 

 

 

 

 

 

26ème Dimanche ordinaire.

 

Dimanche  27  septembre 2009.

 

 

   Première  lecture

 Lecture du  livre des Nombres 11,25-29.


Le Seigneur descendit dans la nuée pour s'entretenir avec Moïse.

Il prit une part de l'esprit qui reposait sur celui-ci, et le mit sur les soixante-dix anciens du peuple.

Dès que l'esprit reposa sur eux, ils se mirent à prophétiser, mais cela ne dura pas.
Or, deux hommes étaient restés dans le camp ; l'un s'appelait Eldad, et l'autre Médad. L'esprit reposa sur eux ; bien que n'étant pas venus à la tente de la Rencontre, ils comptaient parmi les anciens qui avaient été choisis, et c'est dans le camp qu'ils se mirent à prophétiser.
Un jeune homme courut annoncer à Moïse :

« Eldad et Médad prophétisent dans le camp ! »
Josué, fils de Noun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole :

« Moïse, mon maître, arrête-les ! »
Mais Moïse lui dit :

« Serais-tu jaloux pour moi ? Ah ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux, pour faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! »
 

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

Lecture de la lettre de saint Jacques 5,1-6.


 
Écoutez-moi, vous, les gens riches !

Pleurez, lamentez-vous, car des malheurs vous attendent.
Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites,
votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille vous accusera, elle dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé de l'argent, alors que nous sommes dans les derniers temps !
Des travailleurs ont moissonné vos terres, et vous ne les avez pas payés ; leur salaire crie vengeance, et les revendications des moissonneurs sont arrivées aux oreilles du Seigneur de l'univers.
Vous avez recherché sur terre le plaisir et le luxe, et vous avez fait bombance pendant qu'on massacrait des gens.
Vous avez condamné le juste et vous l'avez tué, sans qu'il vous résiste.

 

 

 

 

 

ÉVANGILE

 

 

Évangile de Jésus Christ

selon  Saint-Marc

    9,38-43.45.47-48.
Jean, l'un des Douze, disait à Jésus :

« Maître, nous avons vu quelqu'un chasser des esprits mauvais en ton nom ;

nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas de ceux qui nous suivent. »
Jésus répondit :

« Ne l'empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ;
celui qui n'est pas contre nous est pour nous.
Et celui qui vous donnera un verre d'eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.
Celui qui entraînera la chute d'un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu'on le jette à la mer.
Et si ta main t'entraîne au péché, coupe-la.

Il vaut mieux entrer manchot dans la vie éternelle que d'être jeté avec tes deux mains dans la géhenne, là où le feu ne s'éteint pas.
Si ton pied t'entraîne au péché, coupe-le.

Il vaut mieux entrer estropié dans la vie éternelle que d'être jeté avec tes deux pieds dans la géhenne.
Si ton oeil t'entraîne au péché, arrache-le.

Il vaut mieux entrer borgne dans le royaume de Dieu que d'être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne,
là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  

 

 

 

 

 

 

24ème Dimanche ordinaire.

 

Dimanche  13  septembre 2009.

 

 

   Première  lecture

 Lecture du  livre  d'Isaïe  50,4-9.


Dieu mon Seigneur m'a donné le langage d'un homme qui se laisse instruire,

pour que je sache à mon tour réconforter celui qui n'en peut plus.

La Parole me réveille chaque matin, chaque matin elle me réveille pour que j'écoute comme celui qui se laisse instruire.
Le Seigneur Dieu m'a ouvert l'oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé.
J'ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe. Je n'ai pas protégé mon visage des outrages et des crachats.
Le Seigneur Dieu vient à mon secours ;

c'est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages,

c'est pourquoi j'ai rendu mon visage dur comme pierre :

je sais que je ne serai pas confondu.
Il est proche, celui qui me justifie.

Quelqu'un veut-il plaider contre moi ? Comparaissons ensemble.

Quelqu'un a-t-il une accusation à porter contre moi ? Qu'il s'avance !
Voici le Seigneur Dieu qui vient prendre ma défense : qui donc me condamnera ?
 

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

Lecture de la lettre de saint Jacques  2,14-18.


 
Mes frères, si quelqu'un prétend avoir la foi, alors qu'il n'agit pas, à quoi cela sert-il ?

Cet homme-là peut-il être sauvé par sa foi ?
Supposons que l'un de nos frères ou l'une de nos soeurs n'aient pas de quoi s'habiller, ni de quoi manger tous les jours ;
si l'un de vous leur dit : « Rentrez tranquillement chez vous ! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim ! » et si vous ne leur donnez pas ce que réclame leur corps, à quoi cela sert-il ?
Ainsi donc, celui qui n'agit pas, sa foi est bel et bien morte, et on peut lui dire :

« Tu prétends avoir la foi, moi je la mets en pratique.

Montre-moi donc ta foi qui n'agit pas ;

moi, c'est par mes actes que je te montrerai ma foi.

 

 

 

 

 

ÉVANGILE

 

 

Évangile de Jésus Christ

selon  Saint-Marc

   8,27-35.
Jésus s'en alla avec ses disciples

vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe.

 

Chemin faisant, il les interrogeait :

« Pour les gens, qui suis-je ? »
Ils répondirent :

« Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un des prophètes. »
Il les interrogeait de nouveau :

« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »

Pierre prend la parole et répond :

« Tu es le Messie. »
Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne.
Et, pour la première fois, il leur enseigna qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes,

qu'il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cela ouvertement.

Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre :

« Passe derrière moi, Satan !

Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

 
Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit :

« Si quelqu'un veut marcher derrière moi,

qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ;

mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l'Évangile la sauvera.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  

 

 

 

 

 

23ème Dimanche ordinaire.

 

Dimanche  6  septembre 2009.

 

 

   Première  lecture

 Lecture du  livre  d'Isaïe 35,4-7.


Dites aux gens qui s'affolent :

« Prenez courage, ne craignez pas.

Voici votre Dieu :

c'est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu.

Il vient lui-même et va vous sauver. »
Alors s'ouvriront les yeux des aveugles et les oreilles des sourds.
Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie.

L'eau jaillira dans le désert, des torrents dans les terres arides.
Le pays torride se changera en lac, la terre de la soif en eaux jaillissantes. 
 

 

 

 

 

 

     Deuxième  Lecture

 

Lecture de la lettre de saint Jacques 2,1-5.


 
Mes frères, ne mêlez pas des considérations de personnes

avec la foi en Jésus Christ, notre Seigneur de gloire.
Imaginons que, dans votre assemblée, arrivent en même temps un homme aux vêtements rutilants, portant des bagues en or, et un homme pauvre aux vêtements sales.
Vous vous tournez vers l'homme qui porte des vêtements rutilants et vous lui dites : « Prends ce siège, et installe-toi bien » ; et vous dites au pauvre :

« Toi, reste là debout », ou bien : « Assieds-toi par terre à mes pieds ».
Agir ainsi, n'est-ce pas faire des différences entre vous, et juger selon des valeurs fausses ?
Écoutez donc, mes frères bien-aimés !

Dieu, lui, n'a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde ?

Il les a faits riches de la foi, il les a faits héritiers du Royaume qu'il a promis à ceux qui l'auront aimé.
 

 

 

 

 

ÉVANGILE

 

 

Évangile de Jésus Christ

selon  Saint-Marc

 7,31-37.
Jésus quitta la région de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction du lac de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.
On lui amène un sourd-muet, et on le prie de poser la main sur lui.
Jésus l'emmena à l'écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, prenant de la salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit :

« Effata ! », c'est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s'ouvrirent ; aussitôt sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur recommanda de n'en rien dire à personne ;

mais plus il le leur recommandait, plus ils le proclamaient.
Très vivement frappés, ils disaient :

 Tout ce qu'il fait est admirable :

il fait entendre les sourds et parler les muets. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  

 

 

 

 

 

Sur toute la terre est proclamée la Parole, et la Bonne

Nouvelle aux limites du monde.

 

 

 

 

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »


Louange  et  Gloire  à  Toi  Seigneur  Jésus.

Accueil ] Remonter ] Présentation ] Eucharistie du Dimanche ] Carême 2009 ] Année de  L'EUCHARISTIE ] Archives ] Prières ] Soeur Faustine ] Témoignages ] Page d'édification ] Textes ] Livre d'or ] Plan et titres ] Mes  liens ]   E-mail Félix G.D.: felixgd@wanadoo.fr

Web master du site :  Félix G.D.                                                                        
Dernière modification : 17 avril 2013.   

Rapport d'audience  E-Stat  au 31/12/12

Total depuis 4525 jours Nombre de visites : 24134