Accueil Remonter Écoute et Conversion

           


Accueil Écoute et Conversion Cheminement et Approfondissement. Mort et Résurrection Vendredi  Saint Dimanche de Pâques Pentecôte  2009 Dimanche de Pentecote  09 Dimanche de Toussaint

 

 

 

Donc  premier thème :   Écoute et conversion.

Au cours de cette traversé du « désert », nous devons chercher à réajuster en nous

l’initiation chrétienne que nous avons reçus jadis. (Baptême, 1ere Communion, et Confirmation.)

 

N’oublions pas que l’exemple à suivre, est le Seigneur Jésus.

Alors suivons le Christ, et commençons notre cheminement par la première étape :

 

- Écoute et conversion. Alors qu’est que c’est ? Et comment la vivre ?

 

Alors regardons vers Jean le Baptiste et écoutons son exhortation (ref) :

« Convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle. »

 

Et Jésus qui renchérit (ref)  :

« Les temps sont accomplis :  le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »

 

L’écoute de la Parole de Dieu est importante, car sa Parole est comme une semence.

En acceptant d'écouter et de croire à la Parole, nous sommes alors ensemencé,

et le premier fruit qui en découle c'est la conversion.

 

La conversion amène la personne à faire un arrêt, pour faire le point, donc établir un état des

lieux sur sa propre personne. Regarder sa vie à la lumière de l’Évangile.

Regarder ce que dit la Parole ... et  regarder ce que l'on  vis....

Faire le constat.

 

Le Christ nous a appris dans (ref) que nous ne pouvons pas suivre deux maîtres et

qu’il impératif de faire un choix, car il est impossible d’avancer en suivant

deux chemins en même temps.

 

Le Seigneur Jésus nous invite à le suivre Lui, car il est le Chemin qui conduit à la Vie éternelle.

La conversion se résume en peu de mots : Oui à Dieu et non au péchés.

Cela semble simple, mais c’est un programme de vie qui doit être une façon de vivre ou encore

un fonctionnement de vie.

Cela est très important pour progresser sur le chemin.

Il faut bien savoir que nous sommes tous pécheur, et moi le premier.

Et je ne prétends pas donner des leçons à personne, mais simplement partager et

témoigner de ce que l’Église me donne de comprendre, et ce que je vis moi-même.

 

Alors reprenons. La conversion c’est Oui à Dieu et non au péché.

Tous les chrétiens, et toutes les âmes de bonne volonté, doivent être engagés

dans cette détermination. Quelque soit notre état d’avancement, que l’on soit simple laïc,

ou Évêque, notre conversion est une affaire de tout les jours, et même de tout les instants.

Cela doit être une façon de vivre, ou encore un état d’esprit.

 

Au début de notre conversion, nous pouvons être enthousiasmé par cette évènement,

qui est aussi une découverte qui vient nous dynamiser, ou attristé de faire le constat que nous

dévoile la Parole de Dieu sur nous même.

 

Nous ne sommes pas des photocopies, donc chacun vit ces premiers

instants de rencontre plus ou moins entre ces deux polarités.

Dans tout les cas, le Seigneur nous tend la main, et nous invite à le suivre en

sachant qu’Il ne peut pas se tromper ni nous tromper.

C’est un contrat de confiance que nous « signons » avec Dieu.

 

Notre oui à Dieu, a besoin d'être nourris de l’Évangile et des Sacrements.

C’est indispensable pour avoir la force et la détermination, afin de dire non aux péchés.

 

Le Seigneur nous a déjà tout donné, mais notre véritable progression dans la conversion, dépend alors essentiellement de notre détermination pour notre oui à l’Évangile et 

notre non aux péchés.

Et le Seigneur vient marcher à notre rythme à la vitesse que nous avancons.

 

Par notre baptême, nous avons déjà reçu tout le nécessaire pour fructifier et

être fécond à travers les sacrements.

 

Si nous avons le sentiment de stagner ou de reculer, alors il faut chercher la cause en

se réexaminant à la lumière de l’Évangile, ou par l’intermédiaire d’un prêtre.

Dans tout les cas, la cause de cela, est la non séparation entre l’Évangile et le péché.

C'est à dire que l'on fait un mélange des deux d'une façon ou d'une autre.

 

Rappeler-vous toujours cette parole du Christ :

« Vous ne pouvez pas servir deux maîtres. » (ref)

 

Ces paroles que je vous dis, je les dis aussi pour moi, soyez-en rassurer, j’en ai besoin aussi.

 

Profitons de ce temps de Carême, et bon courage dans la joie du ressuscité.

 

Page suivante : Cheminement et approfondissement.

 


Louange  et  Gloire  à  Toi  Seigneur  Jésus.

Accueil ] Remonter ] Présentation ] Eucharistie du Dimanche ] Année de  L'EUCHARISTIE ] Archives ] Prières ] Soeur Faustine ] Témoignages ] Page d'édification ] Textes ] Livre d'or ] Plan et titres ] Mes  liens ]   E-mail Félix G.D.: felixgd@wanadoo.fr

Web master du site :  Félix G.D.                                                                        
Dernière modification : 17 avril 2013.   

Rapport d'audience  E-Stat  au 31/12/12

Total depuis 4525 jours Nombre de visites : 24134